Qui sommes nous ?

Boeing b 17
Boeing B-17G-70-BO 43-37816 c/n 8794, 305th BG - 40th Combat Bombardment Wing
© USAF - domaine public - public domain

Entre 1940 et 1945, plus de 200 crashes ont été répertoriés sur l’Ile et Vilaine (35) dont une centaine d’avions allemands. Sur le département des Côtes d’Armor (22), 199 dont 1 français, 102 allemands, 62 anglais et 34 américains. Les autres départements bretons ne sont pas en reste et conservent des traces encore vivaces.

Le ciel breton fut témoin de bien des combats aériens, parfois inégaux face aux déflagrations des obus des batteries anti-aériennes’’ la FLAK ‘’. Parfois, ces vagues de 1000 bombardiers avançaient au travers de ces champignons d’acier meurtrier et faisaient penser à ces charges révolues de milliers de soldats qui avançaient face à l’ennemi avec la peur vissée au ventre. Avancer en se disant que seule la chance faisait la différence. Destin, loterie, ce n’est pas le jour, des mots, des pensées qui trottaient dans la tête des rescapés !!

La Bretagne a souffert énormément de ces bombardements étant donné la présence de ses ports transformés en bases sous-marines. Les B-17 qui revenaient de leurs missions au-dessus de St Nazaire ou Lorient retraversaient la péninsule bretonne. Les plus touchés étaient abattus par la chasse allemande. Comme sur terre où en mer, ils semaient du sud au nord leurs carcasses calcinées.

Les chasseurs aussi ont eu leurs lots de drames, alliés comme ennemis abattus lors d’attaques aériennes ou combats aériens.

Typhoon jr387 zh l
Après les crashs d’avions de toutes nationalités, les allemands récupéraient tous les morceaux restés à la surface du sol. Toutes ces pièces étaient refondues et avaient une seconde vie dans la machine de guerre allemande. C’est pour cela qu’il est très rare de trouver un fuselage lors des fouilles.

L’ABSA 39/45

L'Association Bretonne du Souvenir Aérien créée en 2004 par son actuel Président Daniel Dahiot a pour mission d’effectuer des recherches concernant l’histoire aérienne de la seconde guerre mondiale, de retrouver parfois les épaves, retracer l’histoire et informer les familles. Une fouille à permis à l’ABSA de découvrir un pilote encore à bord de son appareil, reposant depuis plus de 70 ans à dix mètres sous terre et porté disparu depuis tout ce temps.
Notre but est de créer un jour un espace exposition du souyvenir aérien permanent, quelque-part en Bretagne ou en Loire-Atlantique, avec le club de maquette de Châteaubriant, pour rendre hommage à ces aviateurs en exposant toutes nos pièces d'avions et équipements divers, ainsi que le diorama et bien sûr des panneaux d'information racontant au public toutes ces histoires individuelles.

L'EQUIPE DE L'ABSA

Des femmes et des hommes passionnés par l’histoire et qui rendent hommage à l’héroïsme de ces aviateurs qui sont venus combattre au-dessus du sol Français. Certains sont morts, d’autres prisonniers. Les plus chanceux rencontraient sur leur chemin des villageois courageux ou des réseaux de résistance qui les renvoyaient en Angleterre pour continuer à se battre. Ironie du sort ou drame, certains aviateurs repartaient au combat et ne revenaient plus victime d’un cruel destin. La Bretagne qui fut le témoin de tous ces combats aériens est la source des recherches de nos historiens et de leurs actions. Mais l’ABSA n’oublie pas tous ces villageois dont le destin a croisé celui de ces combattants du ciel. Ils ont payé cher leur soutien à ces hommes tombés en territoire ennemi. Villageois et résistants parfois dénoncés par des voisins croyant faire leur devoir vis-à-vis de Vichy ou animés par un désir de vengeance. Les Résistants étaient fusillés, les villageois était déportés et rarement revenaient au pays ou alors dans un état d’épuisement qu’ils ne survivaient pas.

Article presse absa39 45
Ouest-France - 30-31 mai 2015

NOTRE MISSION

Que font ces historiens passionnés et avides de vérité, maniant aussi bien la pioche sur un site de fouilles que les archives internationales dans lesquelles se cachent les vies de ces combattants du ciel.

Les actions pour retrouver un appareil, découvrir son histoire et faire la connaissance des familles. Du temps, de la patience et de l’organisation.

1 Les enquêteurs se rendent sur le terrain, vont dans les fermes, font du porte à porte, recueillent les témoignages et les recoupent. La plupart de ces témoins n’étaient que des enfants durant cette guerre.

2 Ils consultent des archives, municipales, départementales, nationales et internationales.

3 Se penchent sur les registres des cimetières (cimetière de l’Est à Rennes ou celui de Dinard et autres).

4 Recueillent sur chaque pilote ou membres d’équipage ‘’ Noms, grades, unités et fonction à bord de l’avion ‘’. Ces renseignements peuvent être trouvés sur les PV de gendarmerie.

5 Internet : consultation des bases de données allemandes, britanniques, américaines, canadiennes. L’ABSA a des contacts dans tous ces pays. Par recoupements successifs, les membres de l’ABSA réussissent à mettre un nom sur le disparu.

6 Fouillent sur les sites de crash avec les autorisations de la Préfecture et en présence de démineurs. En effet, Il est possible de trouver des bombes encore accrochées sous les ailes ou à proximité du crash.

7 Les commémorations : elles sont effectuées en hommage aux aviateurs disparus et en présence des familles. Parfois un objet trouvé sur le site est offert aux proches. L’association organise avec l’aide des Mairies concernées par ces évènements des commémorations en présence des familles. Certaines pièces, un masque à oxygène ou un casque radio, retrouvées sur le site de fouilles sont remises aux membres proches, un frère, une sœur ou un enfant directe de l’aviateur.

Commemoration otto buddenbaum
La famille Buddenbaum recevant le masque à oxygène ayant appartenu à Otto Buddenbaum le pilote tué dans le crash de son B-17.?

LA RECONNAISSANCE

La fiabilité et le sérieux des membres de l’ABSA ont été récompensés par une remise officielle de la médaille du Pentagone décernée par une délégation de la DPMO, venue de Washington pour honorer la mémoire d’un officier aviateur disparu en Ille et Vilaine lors de la libération. Les Américains n’abandonnent jamais les leurs et sont toujours à la recherche de leurs soldats portés disparus. L’ABSA est donc reconnue pour ses valeurs auprès des différentes nations ayant pris part au conflit de la seconde guerre mondiale.

Absa pentagon award

L’ABSA a aussi le devoir en tant que ‘’Passeurs de Mémoires’’ de transmettre à nos enfants tout ce passé marqué par la folie des hommes. "Plus jamais ça" est un vœu pieux qui a été vite oublié.
Photo : Pierre Mahé raconte aux enfants l’histoire des équipages ?

Absa pierre mahe

LES FOUILLES

Les fouilles se font avec beaucoup de respect et d’émotion. Parfois un silence s’installe quand le pilote, resté à bord réapparaît 60 ou 70 ans plus tard. C’est une sépulture et l’association se doit sans esprit de profanation, d’exhumer tous ces précieux objets, afin de permettre aux familles de faire enfin le deuil de leurs proches.

L’ABSA refuse l’approximatif car les drames vécus par ces aviateurs ne sont pas un roman avec une fin heureuse mais une réalité que nous devons respecter. La précision de cette enquête est aussi une forme de respect vis-à-vis de ces familles que les membres de l’ABSA sont appelés à rencontrer. Relater des faits erronés, faire naître l’espoir de connaître enfin la vérité est une très lourde responsabilité.

Les fouilles se font avec les autorisations préfectorales et la présence de démineurs. Nous ne faisons pas de fouilles sauvages que nous considérons comme du pillage d’épaves ou de tombes dans le cas d’une présence d’un membre d’équipage. Les pièces retrouvées ne sont pas des trophées. Rien ne nous appartient ce qui nous interdit de faire du troc sur internet. Ces pièces appartiennent à l’histoire et chacun doit en profiter.

Depuis sa création, l'ABSA a effectué une douzaine de fouilles, en grande partie en Ille et Vilaine.

Hurricane engine and parts excavation

Quelques avions ayant fait l'objet d'une fouille par  l'ABSA 39/45

Avro lancaster b i ll841
Avro Lancaster B I - s/n LL841 Code VN-O


Armstrong whitworth albemarle p1501
Armstrong Whitworth Albemarle GT.Mk.I Srs.2 P1501

B 24h sn 41 28710
Consolidated B-24H-10-DT " Squat'N Droppit " s/n 41-28710
 

Mustang p51 malcom cox
North American Mustang P-51 F-6C. #42-103224 Code ZM-?
Messerschmitt bf 109 harti schmiedel
Messerschmit Bf 109 G-6 - 4./JG 53
 

 

LES EXPOSITIONS

Pour se faire connaître, l'ABSA 39/45 participe le plus souvent possible à des expositions lors d'évènements comme des meetings aériens ou des expositions consacrées à l'aviation. Hébergée gracieusement à Châteaubriant (44) par la municipalité, c'est tout naturellement que l'ABSA 39/45 s'associe aux divers évènements organisés par cette dynamique ville, comme par exemple en novembre 2017 la semaine du souvenir. C'est à chaque fois pour l'équipe beaucoup de temps et d'énergie pour préparer, installer et démonter le stand, mais toujours récompensés par beaucoup de plaisir à présenter aux visiteurs nos travaux et recherches, et beaucoup d'émotion lorsque l'on croise des vétérans ou descendants de vétérans.

Absa 39 45 and robert desplanques
Châteaubriant 2016                                                                                         Robert Desplanques 2017

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×