Créer un site internet

28 mars 1942

Bristol Blenheim MkIV (Z6103 - code QY-K)
Plage de l'Aber, presqu'île de Crozon

(contributeurs : Pierre Babin, Philippe Dufrasne)


Bristol Blenheim Mk IV du No. 254 Squadron RAF
Photo : Imperial War Museum © IWM CH 2992

Equipage (No. 254 Squadron RAF)
- Flight Sergeant (pilot) Anthony George PARNELL, prisonnier

Le Flight Sergeant PARNELL
Photo collection The London Free Press, Ontario via Pierre Babin

- Sergeant Herbert Joseph MULLINEAUX, prisonnier
- Sergeant Arthur Thomas PRICE, prisonnier

 

L'HISTOIRE

A 12h40 ce 28 mars 1942, trois Bristol Blenheim Mk IV du no. 254 Squadron de la RAF (codes QY-C, QY-K et QY-P) décollent de la base de Carew Cheriton, dans le Pembrokeshire (Pays de Galles), pour escorter une flotille de la Royal Navy de retour de l'opération "Chariot", la célèbre opération commando visant à rendre inutilisable la cale sèche "Joubert" à Saint-Nazaire (44). Les trois avions ne trouvèrent pas la flotille et, alors qu'ils survolaient Audierne (29), l'un des moteurs du QY-K s'arrêta, obligeant son pilote, le Flight Sergeant PARNELL, à quitter la formation et à se préparer à faire un atterrissage d'urgence. Repérant la plage de l'Aber, longue et plane, PARNELL réussit à s'y poser ; il était 16h50.


Carte de la région Brestoise avec la plage de l'Aber
Carte SHD via Pierre Babin

Mais cette plage était bordée de soldats allemands ; des soldats de la 1./Pionier 335 (1ère compagnie du bataillon du génie de la 335e division d'infanterie) tirent à la mitrailleuse sur l'avion à peine posé. L'équipage riposte avec les mitrailleuses 7,7 mm de sa tourelle, puis évacue l'avion. Les 3 hommes tentent de détruire l'avion mais sans succès puis ils se rendent. Le Blenheim QY-P survola la scène, peut-être dans l'espoir de se poser pour récupérer ses camarades, mais y renonca et pris la direction de l'Angleterre où il se posa à 19h05. 


Le Blenheim peu après son atterrissage sur la plage de l'Aber

Photo © collection Pierre Babin

Rapidement, les Allemands se précipitèrent autour de l'avion intact, parmi lesquels des hommes de la Wekusta 2 (unité de reconnaissance météorologique de la Luftwaffe). Ces derniers estimèrent que la panne moteur était mineure. Ils réparèrent rapidement l'avion, et le Leutnant Max Horst Dümcke, officier technicien de la Wekusta 2, redecolla le Blenheim, sous les yeux de quelques français étonnés, pour le poser un peu plus loin, sur la base de Lanvéoc. C'est là que l'avion fut repeint avec un marquage allemand BG+GQ, mais en conservant le kangourou peint sur le nez de l'avion. Quelques jours plus tard, Dümcke s'envola avec l'avion à destination de Neuruppin-Brandeburg (Allemagne), en faisant étape à Buc (Yvelines) où stationait l'Aufklärungsgruppe 123, organe de tutelle de la Wekusta 2. L'avion fut ensuite utilisé par la Fluglehrerschule Brandenburg-Briest.


Le Blenheim avec marquage allemand à Lanvéoc. Le kangourou a été conservé sur le nez de l'avion
Photo © collection Benoît Paquet - ABSA 39-45


Le Blenheim avec marquage allemand à Brest-Lanvéoc

Photo © collection Pierre Babin


Le Blenheim dans son hangar à Brest

Photo © collection Benoît Paquet - ABSA 39-45


2 vues de l'avion avec marquage allemand et le code BG+GQ à Lanvéoc.
Photo source inconnue

Les trois aviateurs britanniques capturés furent conduits à la Kommandantur de la base aéronavale de Poulmic. Le lendemain, sous escorte, ils prirent le train à Brest à 19h30 à destination d'Oberursel, près de Francfort, centre d'interrogatoire des aviateurs capturés.Puis, 10 jours plus tard, ils furent transférés en camp de prisonniers au Stalag VIII-B de Lamsdorf en Silésie Polonaise :
- Herbert J. Mullineaux y resta jusqu'au 21 juillet 1943 puis fut transféré au Stalag Luft III de Sagan.
- Anthony G. Parnell et Arthur T. Price y restèrent jusqu'au 22 janvier 1945.
A cause de l'avancée des armées alliées, ils furent déplacés dans d'autres camps jusqu'à leur libération : 
Price s'échappa d'une marche forcée de prisonniers en mars 1945 et rejoignit les lignes américaines. Parnell fut libéré le 15 avril 1945 et Mullineaux le 8 mai. 

TEMOIGNAGES

Kate PARNELL, épouse du Flight Sergeant Anthony George PARNELL
Courrier du 29 septembre 2014, relatant les circonstances de l'atterrissage du Blenheim sur la plage de l'Aber. Ce courrier est une version différente de celles de l'ORB du 254 Sqn de la RAF du 28 mars 1942 et du KTB du Flughafenbereichskommando de Morlaix :
"... Ils suivirent le leader pour leur retour vers Predannack (...). Apercevant une terre qu'ils pensaient être le Royaume-Uni, ils la survolèrent sur deux ou trois miles. C'est à ce moment que l'aile droite de leur appareil fut touchée par dces tirs de DCA. Craignat que le réservoir de carburant de cette aile ne s'enflamme (...) et pensant toujours survoler des terres britanniques, ils repérèrent une plage assez longue pour s'y poser en toute sécurité. Un atterrissage qu'ils réussirent. Ce n'est qu'après avoir compris que les soldats qui couraient vers eux en tirant de leurs armes étaient des Allemands, qu'ils levèrent les mains et se rendirent..."  

L’essentiel des informations de cette page provient du livre de Pierre Babin « La Wekusta 2 au combat », avec l’autorisation de l’auteur.
Nous le remercions vivement. Le livre "La WEKUSTA 2 AU COMBAT" est disponible aux éditions Heimdal 

Ajouter un commentaire

Anti-spam